Articles les plus consultés

mercredi 13 mars 2019

Maladie de Verneuil






Largement méconnue, la maladie de Verneuil (ou hidrosadénite suppurée) est une affection inflammatoire chronique intéressant les follicules pilo-sébacés dans les régions cutanées où sont présentes les glandes qui produisent de la sueur (glandes sudorales apocrines). La maladie débute habituellement à l’adolescence ou chez l’adulte jeune. Elle est très douloureuse, très gênante et handicapante sur le plan individuel et social.
Cette pathologie, que l'on dit rare, n’est ni contagieuse, ni infectieuse et est au contraire plutôt fréquente car elle toucherait 1 % de la population. Bien que l’on ignore l’origine exacte de la maladie, certains facteurs pourraient être en cause notamment l’hérédité, l’âge, le tabagisme et l’obésité.
La maladie de Verneuil se caractérise par des abcès et nodules très douloureux et récurrents, localisés essentiellement dans les zones pileuses riches en glandes sudoripares : les aisselles, l’aine, le périnée (soit entre l’anus et la zone génitale), les mamelons, les plis sous-mammaires, les fesses et la région autour du pubis.
L'évolution de la maladie se fait par poussées inflammatoires. A un stade plus évolué, les abcès sont récidivants, multiples, avec formation de fistules et de cicatrices en "pont". Enfin, au troisième et dernier stade, il se forme des galeries purulentes sous la peau.
Actuellement, aucun traitement ne permet de guérir la maladie de Verneuil radicalement. Le choix du traitement varie selon la gravité des lésions et leur étendue. Les traitements proposés (antibiotiques, anti-inflammatoires, lasers, biothérapies…) visent à espacer les poussées inflammatoires et à apaiser les douleurs. Un soutien psychologique est fortement recommandé chez les patients atteints de la maladie de Verneuil car le mal être que procure cette pathologie peut amener vers la dépression.

Dr. Hind Benhiba

lundi 15 octobre 2018

Alopécie Androgénétique (Calvitie)





L’alopécie androgénique correspond à une chute progressive des cheveux d’origine héréditaire et hormonale. Le cuir chevelu est normal.

 Il y a donc 2 aspects à l’origine de cette alopécie :

ANDRO = la chute des cheveux provient d’une réaction anormale des cheveux aux androgènes (hormones mâles qui sont présentes aussi chez la femme).

GENIQUE = cette réaction anormale est liée à une prédisposition génétique.

Chez l'homme, la perte de cheveux suit une topographie précise: elle touche en premier lieu les zones au niveau du front et des tempes, puis s’étend ensuite au haut du crâne jusqu’à un aspect de tonsure quand il ne reste plus que des cheveux sur les côtés et l’arrière de la tête. 

Chez la femme, la chute des cheveux commence par un élargissement de la raie au sommet du crâne car les cheveux deviennent plus fins et moins nombreux. Ainsi, elle constate plutôt un dégarnissement du sommet de sa tête.  


vendredi 13 juillet 2018

Hyperhidrose





L’hyperhidrose correspond à une transpiration excessive due à une sécrétion sudorale exagérée. Touchant 1 à 3% de la population, elle a un impact non négligeable sur la qualité de vie car elle interfère avec les activités quotidiennes et engendre des répercussions psychologiques et sociales.
*** Il existe deux types d’hyperhidrose : l'hyperhidrose primaire (localisée à seulement certaines parties du corps) et l'hyperhidrose secondaire (due à des pathologies sous-jacentes et touchant l'ensemble du corps). 
- L'hyperhidrose primaire (ou focale) se produit seulement sur une partie du corps, notamment les aisselles, la plante des pieds, les paumes, le visage ou d'autres régions. Certains facteurs génétiques jouent un rôle, car plusieurs personnes atteintes d'hyperhidrose focale ont des membres de leur famille qui en sont également atteints.
- L'hyperhidrose généralisée (ou hyperhidrose secondaire) est ainsi nommée parce que la sudation immodérée se produit sur le corps entier. Elle est souvent causée par une affection médicale comme une infection, une affection chronique ou un désordre qui dérange l'équilibre hormonal normal de l'organisme. Elle peut aussi être provoquée par certains médicaments (par ex. les antidépresseurs).


*** Traitements:
Actuellement il existe des outils efficaces, allant des traitements locaux en passant par l’ionophorèse, les injections de toxine botulinique de type A, et arrivant à la chirurgie.



Dr. Hind Benhiba

samedi 2 juin 2018

ما هو الشامبو الأمثل لشعرك؟


من بين مئات العلامات التجارية، كيف نقرر ما هو أفضل شامبو للشعر؟



Dr. Hind Benhiba
Dermatologue

Hirsutisme



L'hirsutisme est l'apparition d'une pilosité répartie dans des zones normalement dénuées de poils chez la femme. Cette augmentation de pilosité se localise aux zones pileuses masculines, en particulier le visage, la poitrine, l'abdomen..., et cause une préoccupation cosmétique et psychologique.

*Parmi les causes de l’hirsutisme, on peut citer : 

- Facteurs familiaux, particulièrement fréquents chez les patientes d’origines méditerranéennes.
- Déséquilibres hormonaux suite à une augmentation de la sécrétion d’androgènes (hormones masculines) chez la femme, pouvant être dûs au syndrome des ovaires polykystiques, à des anomalies de la glande surrénale, ou à d’autres anomalies endrocriniennes (hyperprolactinémie, dysthroidies..).
- la prise de certains médicaments : stéroïdes anabolisants, progestatifs, testostérone…
- Hirsutisme sans cause retrouvée (ou hirsutisme idiopathique) : quand le bilan bien conduit ne permet pas de retrouver une cause précise.

*La prise en charge d’une patiente ayant un hirsutisme nécessite une approche multidisciplinaire ainsi que la réalisation de bilans paracliniques, afin de déterminer la cause du problème et de proposer les bonnes attitudes aussi bien thérapeutiques qu’esthétiques.


Dr. Hind Benhiba
Dermatologue

CERNES




Les cernes sont des modifications cutanées colorées au niveau des paupières inférieures, souvent disgracieuses. Ils donnent au visage un effet fatigué et vieilli.

** Il existe non pas un seul, mais plusieurs types de cerne. Certaines personnes ont des cernes en creux formant un sillon au niveau de la paupière inférieure. D’autres ont des cernes en poches d'aspect plus volumineux. Enfin, d’autres personnes ont des cernes colorés, c’est-à-dire un sillon au niveau de la paupière inférieure également mais de couleur bleutée, violacée ou légèrement brunie.
** Les cernes peuvent avoir des origines différentes :
- Facteurs héréditaires
- Vieillissement cutané : Avec l’âge, le cerne creux est le plus souvent provoqué par la fonte de la graisse de la paupière.
- Fatigue, stress, manque de sommeil..
- Tabac, alcool, carence nutritionnelle en certaines vitamines...
- Exposition prolongée aux rayonnements ultraviolets, infrarouge et même à la lumière visible (soleil, écrans d’ordinateurs et téléphones portables..) entraînant une hyperpigmentation de la peau.
- Allergies, eczéma, dermatite de contact: frottement des yeux.
- Congestion des capillaires sanguins et lymphatiques présents sous les yeux, aggravée par une mauvaise hygiène de vie.
- Accumulation anormale de liquides autour des yeux (œdème périorbitaire) due à certaines maladies, troubles hormonaux ou médicaments...

** Pour s’assurer d’une solution efficace, les traitements vont différer en fonction de la nature du cerne (hydratation adaptée ; peelings chimiques ; injections d’acide hyaluronique, de plasma riche en plaquettes ou carboxythérapie ; laser ; radiofréquence fractionnée ; chirurgie..). Une protection solaire bien adaptée demeure par ailleurs indispensable.

Dr. Hind Benhiba
Dermatologue

samedi 24 février 2018




Les  chéloïdes sont des cicatrices qui ont continué à croître après la guérison de la peau, résultant ainsi d’un excès de cicatrisation. Cette excroissance inesthétique du derme peut apparaître suite à un traumatisme cutané, une blessure, un zona, une brûlure, des folliculites, une poussée d’acné, une scarification suite à un vaccin, ou après un tatouage ou un acte chirurgical. Quoiqu'il arrive que les chéloïdes puissent apparaître spontanément.

On retrouve souvent ces cicatrisations inesthétiques chez les enfants ou chez des personnes jeunes, le plus fréquemment de peau foncée. Les chéloïdes ne sont généralement  pas douloureuses, mais elles provoquent souvent des démangeaisons.

Les chéloïdes sont habituellement fermes, surélevées, luisantes et lisses. Elles sont souvent roses ou rouges, ou d'une couleur beaucoup plus foncée ou plus pâle que celle de la peau adjacente. Les chéloïdes s'étendent toujours au-delà des limites de la lésion originale. Les localisations les plus fréquentes sont les bras, le dos, les oreilles, la partie inférieure des jambes, le centre de la poitrine et le cou.  La couleur, la forme et les dimensions des cicatrices peuvent changer avec le temps.

Il n'y a pas de méthode efficace à l'heure actuelle pour traiter les chéloïdes ni pour prévenir leur formation. Plusieurs traitements sont employées: Le retrait chirurgical, la pressothérapie (compression continue), la corticothérapie ou/et la radiothérapie.



Dr. Hind Benhiba
Dermatologue